28-30 juin 2024

le 8 juillet 2023

   Église Saint Symphorien 10:00 14:00 15:00

MUSIQUE DE JAZZ

Improvisation

Róbert Szakcsi Lakatos (piano)  et Lajos Sárközi Jr (violon)

musique de Bach, de Piazzolla et de Gardel

Johann Sebastian Bach, Aria de la suite en Ré
Astor Piazzolla, Oblivion
Astor Piazzolla, Escualo
Astor Piazzolla, Libertango
Carlos Gardel, Por una cabeza

L’Orchestre de Chambre de Genève

Port 12:00

Beethoven: 9ème symphonie

Budapest Sound Collective (Hongrie)
Le Choeur Universitaire de Lausanne (Suisse), Le Motet de Genève (Suisse) (direction Fruzsina Szuromi)
Khrystyna Babchuk, soprano (Ukraine)
Margharyta Bilokiz, mezzo-soprano (Ukraine)
Denzil Delaere, ténor (Belgique)
Ádám Horváth, baryton-basse (Hongrie)
Gergely Dubóczky, direction

Église Saint Pierre 10:00 14:00 15:00

musique baroque

Concerto de Jean-Christophe Naudot pour flûte piccolo
Concerto de Jean-Christophe Naudot pour musette
Concerto de Michel Blavet pour flûte
Ouverture de Jean-Marie Leclair pour 2 violons et basse continue

Les Ambassadeurs – La Grande Écurie (France)
Direction: Alexis Kossenko
Centre de Musique Baroque de Versailles

Salle des Fêtes 20:00

gala d’opéra

Budapest Sound Collective
Direction: Gergely Dubóczky
Solistes d’Ukraine, de Hongrie et de Belgique:
Khrystyna Babchuk, soprano (Ukraine)
Margharyta Bilokiz, mezzo-soprano (Ukraine)
Ádám Horváth, basse-baritone (Hongrie)
Denzil Delaere, ténor (Belgique)

le 8 juillet 2023

L'OCG_ConcertTemple de Carouge┬®RMueller-2
10:00 14:00 15:00

L’Orchestre de Chambre de Genève

37 musiciens passionnés et virtuoses offrant au public une programmation riche en émotions


Fondé en 1992, L’Orchestre de Chambre de Genève compte trente-sept musiciens permanents. Au travers de ses nombreuses collaborations artistiques, L’OCG s’engage pour la diffusion d’une musique vivante et actuelle. Son répertoire s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine avec une prédominance des œuvres classiques. Chaque saison, l’orchestre présente une cinquantaine de concerts dans toute la Suisse romande ainsi qu’à l’étranger, sans compter les représentations scolaires et programmes pédagogiques spécifiques. Il est régulièrement invité à se produire au Grand Théâtre de Genève et à l’Opéra de Lausanne, dans le cadre des concerts de la Ville de Genève et du Concours de Genève. Raphaël Merlin est nommé directeur artistique et musical à partir de la saison 2023−2024.
robert
10:00 14:00 15:00

Róbert Szakcsi Lakatos

pianiste de jazz virtuose, héritier de toute une dynastie de musiciens

Contenu d’accordéon

 

Fils de Béla Szakcsi Lakatos, artiste de renom mondial, Róbert Szakcsi Lakatos a effectué ses études de musique en Suisse, à Bâle. En 2000, il remporte le premier prix au concours de piano du Festival de Jazz de Montreux. En 2005, il est élu meilleur soliste au Festival de Jazz international d’Avignon. Le public a déjà vu Róbert Szakcsi Lakatos se produire avec des artistes magistraux comme Lewis Nash, Robert Hurst, Palle Danielsson, Erik Truffaz, Roby Lakatos, Greg Hutchinson, Roy Hargroove, John Zorn, Chris Potter, Randy Brecker, Bill Evans, Hiram Bullock, Ravi Coltrane, et la liste est loin d’être exhaustive.

Il suit un parcours professionnel remarquable dans le domaine du jazz. Jack DeJohnette, qui a participé à la création du disque de Róbert, déclare les suivants de cet artiste exceptionnel : « Je pense que Róbert est actuellement un des pianistes les plus talentueux du monde du jazz. » Un autre collègue, John Patitucci parle ainsi de lui : « Il touche le piano d’une manière très élaborée et poétique. » Chick Corea affirme : « Tu es la musique même, je te prie de rester si miraculeux et si brillant! Tu as une âme lumineuse! »

sarkozi
10:00 14:00 15:00

Lajos Sárközi Jr

violoniste, premier violon, joue un instrument de maître du luthier italien Nicolo Gagliano datant de 1761.

Contenu d’accordéon

Né à Budapest dans une famille de sept générations de musiciens, Lajos Sárközy Jr. a 5 ans quand son  père l’initie à l’art du violon. La même année, il commence ses études à l’école de musique de Józsefváros et, à l’âge de 13 ans, il est admis dans la classe des talents spéciaux de l’Académie de Musique Liszt Ferenc. Après avoir remporté le concours de violon jazz hongrois Gábor Radics, il sort son album solo I am Only Fifteen. Il obtient ensuite le prix Junior Prima, le prix du talent György Cziffra, et plus récemment, le prix Ferenc Liszt.

Après avoir maîtrisé les bases de la musique classique, il se consacre à la « musique tzigane » jouée traditionnellement dans les restaurants, et considérée comme un Hungaricum. Sa formation en musique classique et l’authenticité de son interprétation de la musique tzigane, transmise de père en fils, sont remarquables. Il attache une grande importance à soutenir la jeune génération, il est donc un enseignant permanent et le maître de l’Orchestre Rajkó du comté de Heves. Il s’efforce de cultiver un art musical ancestral en voie de disparition; avec son orchestre professionnel actuel, il se produit régulièrement au cultissime Hundred Year Restaurant de Budapest. Son objectif est de promouvoir le plus largement possible la musique tzigane en Hongrie et à l’étranger. Également souvent invité à interpréter des œuvres classiques, il a notamment donné deux concerts en solo avec le Silicon Grace Walley Symphony Orchestra en Californie, et fait partie de la scène musicale classique hongroise, se produisant avec des formations prestigieuses en Hongrie, tels que l’Orchestre du Festival de Budapest sous la direction d’Iván Fischer.

suis
12:00

Le Chœur Universitaire de Lausanne

Créé en 1947, le Chœur Universitaire de Lausanne réunit depuis lors des membres de l’Université et de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, dont il contribue à l’animation comme au rayonnement culturel

Contenu d’accordéon

L’ensemble aborde chaque saison l’étude d’une œuvre majeure du répertoire classique ou une série d’opus moins connus. Ces dernières années, sous la direction de Fruzsina Szuromi, le Chœur s’est tourné à la fois vers le classicisme (Missa Solemnis de Beethoven, Messe en Ut Mineur de Mozart), le romantisme (Requiem de Brahms), le baroque (Magnificat de Bach, Dixit Dominus de Händel) et la modernité (Missa brevis de Kodály, Le Roi David de Honegger). Les choristes ont aussi eu l’occasion d’aborder le répertoire de la musique de film et de se plonger dans le monde de l’opéra en interprétant Carmen de Bizet. 

Le CHUL collabore avec diverses formations musicales de Suisse romande, dont l’OSUL, l’Ensemble Baroque du Léman, l’OSG ou la Sinfonietta. Il se produit principalement à Lausanne, mais aussi, au gré des collaborations, ailleurs en Suisse Romande (Victoria Hall ou Stravinsky), voire à l’international, puisque divers échanges lui ont permis de se produire à l’étranger (Etats-Unis, Canada, Hongrie, Lituanie). La centaine de membres inscrits se plongent chaque année dans un nouveau programme dès la rentrée universitaire, encadrés par une équipe de musiciens professionnels.

Fruzsina-Szuromi

Le Chœur Universitaire de Lausanne

Fruzsina Szuromi

Directrice de chœur, pianiste et spécialiste en Méthode Kodály, issue d’une famille de musiciens d’opéra
Contenu d’accordéon

Elle obtient ses titres en direction de chœur, en enseignement de la méthode Kodály et en accompagnement au piano à l’Académie Franz Liszt de Budapest et à la Haute École de Musique de Genève. Actuellement, elle dirige le Chœur Universitaire de Lausanne (UNIL/EPFL), un grand chœur d’oratorio, et deux chœurs de chambre, l’Ensemble Vocal Evohé à l’UNIL/EPFL et le Choeur des Professeurs du Conservatoire Populaire de Genève. C’est au sein de ce même conservatoire qu’elle partage, avec Magali Dami, la direction du prestigieux chœur d’enfants de la Maîtrise. Ponctuellement, elle se produit avec l’Ensemble Vocal Buissonnier, un chœur de chambre professionnel, et elle est chargée de la préparation des projets choraux à la Haute Ecole de Musique de Genève, où elle assure également le coaching vocal en tant que pianiste.

 

À travers ses divers projets, Fruzsina est ainsi amenée à collaborer avec de nombreux orchestres, tels que l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Ensemble Baroque du Léman, le Camerata Alma Viva, l’Orchestre Niedermeyer, l’Orchestre de Chambre de l’EPFL et l’Orchestre Symphonique et Universitaire de Lausanne.

LE MOTET2
12:00

LE MOTET

L’ensemble vocal « le Motet » a été créé en 1926 par Lydie Malan et il compte aujourd’hui environ soixante choristes, amateurs de bon niveau.

Contenu d’accordéon

Depuis 2013 il est dirigé par Romain Mayor, qui est le 7ème chef depuis sa fondation il y a 96 ans. Son répertoire s’étend de la musique baroque jusqu’à la musique de notre temps, avec une préférence pour les œuvres composées entre 1850 et 2000. Il présente environ deux à trois concerts par an, que ce soit avec accompagnement (piano, orchestre) ou a cappella. A l’occasion, il collabore avec d’autres acteurs culturels et musicaux, comme L’Orchestre de Chambre de Genève et le Théâtre de Carouge. Il a participé, sous l’égide de l’OSR, aux représentations au Victoria Hall du « Seigneur des anneaux » entre 2015 et 2017. Il a également participé à un travail d’improvisation dans le cadre du Festival Archipel en 2017. Il a été engagé par le Grand Théâtre de Genève pour compléter le chœur dans l’opéra « St François d’Assise » d’Olivier Messiaen (spectacle malheureusement annulé en raison de la situation sanitaire). Le Motet est membre de l’AGECO, association des chœurs d’oratorio de Genève.

MotetVHall151122Volpe.PHOTOgraphyC3

LE MOTET

ROMAIN MAYOR

Chef de choeur et d’orchestre ; en tant que chef titulaire, il dirige le Motet de Genève, le Chœur J.-S. Bach de Lausanne, le Chant Sacré Genève ainsi que l’Ensemble Post-Scriptum qu’il a fondé. 

Contenu d’accordéon

Né en Suisse en 1984, il débute à l’âge de six ans l’apprentissage de la musique avec le piano, puis étudie le chant, la direction et la musicologie, bénéficiant des précieux conseils de musiciens tels que Celso Antunes, Laurent Gay, Florian Ziemen, Peter Broadbent, Florian Ludwig, Christian Immler, Frédéric Gindraux et Helmut Deutsch. Professeur de chant et de direction et responsable de la classe de certificat de direction chorale à Lausanne, il est régulièrement invité à animer divers stages et ateliers musicaux ou comme jury dans plusieurs concours de chant choral et conservatoires. Il est également organiste titulaire dans plusieurs paroisses de la région lausannoise. Romain Mayor a effectué ses études aux HEM de Genève et Lausanne, ainsi qu’à la Hochschule der Künste Bern. Il est titulaire d’un certificat de piano, du prix Fritz Bach de la Fondation Crescendo, de deux Masters spécialisés en direction chorale et en chant lyrique, ainsi qu’un diplôme postgrade en direction d’orchestre.

A la tête des chœurs ou en collaboration avec diverses autres formations telles que l’Orchestre de chambre de Lausanne, l’Orchestre de chambre de Genève, les orchestres du Festival de Toshima et G. Dream 21 (Japon), le Sinfonietta de Lausanne, l’Ensemble Symphonique Neuchâtel, le Capriccio Barockorchester et l’Orchestre Symphonique Genevois, il a l’occasion de diriger en Suisse et à l’étranger un répertoire allant de la musique médiévale à celle du XXIe siècle.

Budapest-sound-collective
ca
12:00
20:00

Budapest Sound Collective

La musique classique et contemporaine sous un angle rafraîchissante, originale et avant-gardiste
Contenu d’accordéon

Le Budapest Sound Collective est présent sur la scène musicale de Budapest comme une force jeune et fraîche depuis 2013. Sous la direction artistique du chef d’orchestre Gergely Dubóczky, ils interprètent de la musique contemporaine et classique avec une perspective expérimentale et avant-gardiste. Leur traitement des propriétés physiques de la musique a abouti à une série de concerts intitulée Elements, qui s’est avérée être une véritable expérience multidisciplinaire impliquant des expérimentations spatio-phoniques et une immersion sensorielle dans le monde des couleurs et de la musique. Un autre projet, Seven Last Words, est une interprétation véritablement contemporaine des Sept Dernières Paroles du Christ sur la Croix (Die sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze) de Haydn qui, bien que traditionnellement interprétées dans le cadre de la liturgie de Pâques, a été, dans cette approche novatrice, affinée pour la scène avec des textes écrits par Péter Esterházy, l’un des géants de la littérature hongroise contemporaine.

duboczk-ygergely
ca

Budapest Sound Collective

Gergely Dubóczky

L’un des chefs d’orchestre les plus polyvalents et novateurs de sa génération
Contenu d’accordéon

Il a travaillé avec Zoltán Kocsis, Iván Fischer, Adam Fischer et Péter Eötvös. Il se produit régulièrement sur la scène hongroise et à l’étranger et dirige des performances exceptionnelles de son propre ensemble, le Budapest Sound Collective. A part les performances du répertoire traditionnel, Gergely Dubóczky est également avocat engagé de la musique baroque et contemporaine, créant des œuvres contemporaines et se produisant fréquemment dans des productions théâtrales et des spectacles d’opéra.

Après avoir obtenu un diplôme en mathématiques, il a étudié la direction d’orchestre à l’Académie de Musique Ferenc Liszt, où il a obtenu son diplôme avec mention summa cum laude. Il a également étudié dans l’État de New York et à Vienne. Il a notamment suivi des cours de maîtrise avec Péter Eötvös, Erwin Ortner, Sir Simon Rattle, Bertrand de Billy et Daniel Harding, et a travaillé au Bard College sous la direction du maestro Harold Farberman, Leon Botstein et Lawrence Golan.

Récemment diplômé, il devient chef d’orchestre assistant de l’Orchestre Philharmonique National pendant deux ans aux côtés de Zoltán Kocsis. Depuis 2009, il est directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre de Médicins de l’Université Semmelweis. Il est le premier chef d’orchestre de la série d’Iván Fischer, intitulée Fiúk (Garçons). Ces dernières années, il a dirigé presque tous les grands orchestres hongrois, notamment l’orchestre symphonique MÁV, l’orchestre Danubia Óbuda, l’orchestre symphonique Szolnok, Concerto Budapest et l’Orchestre Symphonique Alba Regia.

margh
yv
ca
12:00
20:00

Margharyta Bilokiz

La mezzo-soprano ukrainienne Margharyta Bilokiz est originaire du village de Svitlohirske, dans la région de Poltava a commencé ses études musicales à l’âge de 7 ans.

Contenu d’accordéon
À l’âge de 7 ans, elle a commencé ses études musicales à l’école de musique de Svitlohirsk, en se spécialisant dans le domaine du piano. Elle est ensuite entrée au Collège de Musique Mykola Lysenko de Poltava, au département de chant académique, dans la classe du professeur Volodymyr Putko. Elle a poursuivi ses études à l’Académie nationale de Musique Tchaïkovski de Kiev, au département de chant soliste, dans la classe du professeur Lyudmyla Yurchenko, puis s’est perfectionnée en tant qu’assistante stagiaire à l’Académie nationale Tchaïkovski dans la classe du professeur Valentyna Kochur. Elle a obtenu le 1er prix du concours international Étoiles d’or du printemps à Kiev. Elle a continué à se perfectionner en suivant les cours de maîtrise de Zoryana Kushpler à Lviv, en Ukraine, et à Vienne, en Autriche. Elle a donné des récitals à Kobeliaky et Poltava, ainsi que dans d’autres villes d’Ukraine. Avec des personnes partageant les mêmes idées, elle a lancé le projet caritatif Music of Life, avec 5 concerts créatifs organisés à Kiev. En 2019, Margharyta a fait ses débuts sur la scène de Kiev, au studio d’opéra du NMAU, dans l’opéra Cosaques au-delà du Danube de S. Hulak-Artemovsky, dans le rôle d’Odarka. Elle a remporté le 1er prix du concours international Prof. Dichler à Vienne, en Autriche. Récemment, elle a donné trois récitals de charité à Kiev, pour soutenir les forces armées de l’Ukraine suite à l’invasion militaire du pays. À travers ses divers projets, Fruzsina est ainsi amenée à collaborer avec de nombreux orchestres, tels que l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Ensemble Baroque du Léman, le Camerata Alma Viva, l’Orchestre Niedermeyer, l’Orchestre de Chambre de l’EPFL et l’Orchestre Symphonique et Universitaire de Lausanne.
khrystyna-babchuk
yv
12:00
20:00

Khrystyna Babchuk

Khrystyna Babchuk, issue d’une famille de musiciens, est originaire de Ternopil, en Ukraine.
Contenu d’accordéon
Elle est issue d’une famille de musiciens et joue elle-même de la musique depuis son enfance. Elle a étudié le violon à l’école de musique de Ternopil, a participé à de nombreux concours et festivals de musique et a re mporté le grand prix du concours de musique de Telenkiv. Elle a ensuite fréquenté le Collège Solomia Krushelnytska, puis est entrée à l’Académie de Musique de Bydgoszcz, en Pologne, où elle a obtenu une licence au Département d’Interprétation vocale. Elle a également suivi des cours de formation vocale avec Zoriana Kushpler à Lviv, en Ukraine, et à Vienne, en Autriche. Actuellement, elle poursuit ses études au Conservatoire de Munich. Elle a été finaliste du Concours international de Chant de Maria Cebotari à Kishinev, en Moldavie, où elle a remporté un prix spécial. Elle a également participé à de nombreux festivals de musique à Cracovie, à Rzeszow et à Poznan. Elle a représenté sa patrie, l’Ukraine, au festival de musique Together we are one en Slovaquie.
Denzil
yv
12:00
20:00

Denzil
delaere

Le ténor belge polyvalent est aussi à l’aise dans les productions d’opéra
qu’en concert avec des orchestres symphoniques et qu’en musique contemporaine.

Accordion Content

Il poursuit sa formation à la fois à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth et à l’International Opera Academy (IOA) à Gand. À peine diplômé, Denzil Delaere intègre la troupe de l’Opéra de Lucerne (saison 2016/2017). Il y aborde Tamino (La Flûte enchantée), Borsa (Rigoletto), le ténor solo dans Prometeo (Nono) et dans les Vespro della beata Virgine (Monteverdi)
ainsi que Roberto dans Maria Stuarda. Par la suite, il rejoint l’ensemble des solistes de l’Opéra des Flandres. L’Opéra de Lucerne le réinvite pour le rôle principal de Roberto dans Maria Stuarda. Il est également invité par l’Opéra de Montpellier dans le rôle du Capitaine Ricardo dans Chérubin (Massenet), par l’Opéra Royal de Wallonie/Liège dans le rôle de Normanno dans Lucia di Lammermoor et Gervais dans Manon d’Auber.

Faisant des apparitions de plus en plus fréquentes dans les concerts, Denzil Delaere participe en tant que soliste à des œuvres majeures de J.S. Bach (Magnificat, Oratorio de Noël, Kaffeekantate, Missa Brevis en la majeur, Passion selon saint Matthieu), G.F. Haendel (Messie), J. Haydn (Création) et Mozart (Messe du Couronnement et Requiem) avec différents ensembles et orchestres. Tout aussi à l’aise dans le répertoire du «Lied», il donne de nombreux récitals avec des morceaux choisis de Schubert, Brahms, Beethoven, Fauré, Poulenc et Rachmaninov. Depuis sa formation au Conservatoire royal de Gand, Denzil Delaere a développé un lien étroit avec la musique contemporaine. Outre sa participation à la première mondiale d’Acubens (rôle principal), il a interprété des œuvres majeures d’Olivier Messiaen, Alban Berg, Wolfgang Rihm, Wim Hendrickx et John Cage.

horvat
yv
12:00
20:00

Adam Horvath

basse-baritone, producteur musical, soliste, et ancien directeur général de l’Opéra National de Budapest

Contenu d’accordéon

A l’Université des Arts musicaux de Graz, il suit les cours du Prof. Ernst Dieter Suttheimer, ainsi que ceux de Prof. Claudia Rüggebergg dans la formation de chant soliste et d’opéra. En 1995, il obtient le premier prix au concours international de chant d’American International Music Studies (AIMS) à Graz. Il suit des formations à New York avec Jerome Hines, ensuite au Juilliard School avec Marshall Williamson. Entre 1997 et 1998, il suit des cours de chant au Département d’Opéra de l’Université de San José et il se produit sur la scène de l’Opéra de San José. Depuis 2019, il suit des études doctorales à Graz. En 2003, il obtient son diplôme de master à l’Université des Arts musicaux de Graz avec mention excellent, ensuite, en 2008, il finit ses études en chant et en oratorio à la même université également avec mention excellent. 

Depuis 2000, il est artiste invité en Autriche, en Chine, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Slovénie, aux États-Unis, et il chante avec des chanteurs de renom mondial comme László Polgár, Ferruccio Furlanetto, Andrea Rost, Michaela Kaune, Gyöngyi Lukács, Elena Mosuc, Alexandru Agache et Daniil Shtoda. Il contribue à la création de nombreux CD. En 2010, il est le directeur général de l’Opéra National de Budapest, en 2012, il devient le conseiller général du Fonds de la Gestion des Médias (MTVA). Entre 2013 et 2014, il est le directeur de l’Orchestre symphonique de Miskolc de 2013 à 2014, ainsi que le directeur gérant de la SARL Centre culturel de Miskolc.

Ambassadeurs
10:00 14:00 15:00

Centre de Musique Baroque de Versailles: Les Ambassadeurs − La Grande Ecurie

Les Ambassadeurs
− La Grande Écurie

La convergence de deux formations musicales aux parcours prestigieux

Contenu d’accordéon

D’un côté, La Grande Écurie et La Chambre du Roy, fondée en 1966 par Jean-Claude Malgoire, a marqué l’histoire de la musique en ouvrant la scène aux instruments d’époque, inspirant tant de musiciens ; doyen des ensembles spécialisés, cet orchestre a parcouru, questionné et redécouvert six siècles de musique, de Machaut à Debussy.

De l’autre, Les Ambassadeurs, une formation jeune et dynamique, créée par Alexis Kossenko, ayant déjà à une riche discographie et remarquée pour sa force d’éloquence en interprétant des œuvres de Bach, de Purcell, de Mozart ou de Beethoven, et tout particulièrement pour son travail sur Rameau et le Baroque français.

alexis

Centre de Musique Baroque de Versailles: Les Ambassadeurs − La Grande Ecurie

Alexis Kossenko

Un artiste d’un rare éclectisme qui mène une double et riche carrière de chef d’orchestre et de flûtiste soliste

Contenu d’accordéon

Directeur musical de la Grande Écurie et la Chambre du Roy, dont il décide d’unir la destinée à celle des Ambassadeurs pour dessiner des projets musicaux riches et ambitieux, Alexis Kossenko est flûtiste internationalement reconnu et chef recherché. Son expérience dans un répertoire particulièrement vaste lui permet d’être à l’aise tant dans le répertoire symphonique qu’à l’opéra.


Fin connaisseur de toutes les formes historiques de son instrument, il joue aussi bien de la flûte moderne (il est diplômé du CNSM de Paris dans la classe d’Alain Marion et lauréat du Concours Rampal 2000) que de la flûte baroque, des flûtes classiques et romantiques, et de la flûte à bec. Il est devenu 1er flûtiste de La Chambre Philharmonique (dir. E. Krivine) et de l’Orchestre des Champs-Elysées (dir. Ph. Herreweghe). Il se produit en soliste avec de nombreux orchestres et en tournée avec Emmanuel Krivine interprétant un répertoire qui va de Vivaldi à Khachaturian en passant par les concertos de Mozart. En tant que chef d’orchestre, il a été invité à diriger de nombreuses formations modernes et spécialisées en musique ancienne : European Baroque Orchestra, B’Rock, Le Concert d’Astrée, Holland Baroque, Arte dei Suonatori, {oh!} Orkiestra Historyczna, Sinfonia Iuventus, Concerto Copenhagen, Ensemble Resonanz, Ensemble Arion, Helsinki Baroque Orchestra, JOA, Oldenburg Staadtstheaterorchestel.